Il y a un peu plus d’un an, mon mari (A) et moi-même avons réservé une caravane dans un camp de vacances très fréquenté pour un week-end de vacances un peu salissant. Au cours de ce long week-end, nous nous sommes beaucoup amusés dans cette caravane, mais une nuit sera toujours un peu spéciale pour moi… La nuit où mon mari m’a vue me faire utiliser par trois jeunes gens à peine en règle…

Je ne suis pas le genre de fille à faire ce genre de choses, mais mon mari m’avait en quelque sorte encouragée par le passé à être un peu plus amicale, et bon, nous étions en vacances et je ne connaissais pas vraiment quelqu’un. Alors je me suis dit que quoi qu’il arrive, ça arrive !

Ayant fait le tour de la ville le soir, nous avions repéré les endroits où tous les “traînards” du coin traînaient pour les gars de la région ; il s’agissait donc de choisir le bon groupe… Une fois la cible choisie, nous avons fait notre choix : moi, habillée en salope, et mon mari qui traînait, de sorte que les gars pensaient que j’étais seule.

Presque instantanément, un des gars (Andy) loup m’a sifflé et je me suis retournée pour sourire. Rapidement, il a fait la conversation en essayant de me faire rentrer… Comme on peut s’y attendre de la part d’un groupe de gars en rut, leur conversation s’est vite transformée en une conversation sur mon apparence sexy, etc. Je les ai taquinés en leur demandant s’ils étaient assez vieux pour parler de sexe, sans parler de l’avoir… Cela m’a bien servi, car j’ai pu vérifier qu’ils étaient tous légaux eux aussi.

Une fois que j’avais réussi à faire parler les gars de façon agréable et énergique, le sexe (A) est venu à côté de moi et s’est présenté aux gars… Les gars ont fait un pas en arrière, sans trop savoir où cela allait, mais ils se sont vite détendus quand mon mari a passé sa main à l’intérieur de ma cuisse, en remontant légèrement ma jupe et en montrant mes bas noirs, alors qu’il commençait à me masser le clitoris en public. (A) a commencé à dire aux garçons quelle petite nymphe excitée je suis, et comment il pourrait utiliser leur aide pour me servir ce soir… Après une brève pause, les trois garçons ont accepté de m’aider et nous ont suivis jusqu’à la caravane…

Une fois de retour à la caravane, j’ai fait en sorte que les trois garçons se déshabillent et s’assoient sur le canapé pour regarder un peu…

J’ai tamisé les lumières et j’ai commencé à me déshabiller lentement pour eux… J’ai enlevé ma petite veste, puis mon corset noir pour dévoiler mes jolis et juteux DD’s. En me moquant de ma jupe, j’ai dévoilé ma culotte française en dentelle qui correspondait au motif de dentelle de mes bas.

C’est alors que mon mari est intervenu et a fait glisser ma culotte sur mes bas et mes bottes pour moi, donnant aux garçons leur premier regard sur ma chatte rasée.

J’ai regardé leurs bites dures comme le roc se contracter, tandis que mon mari me dirigeait vers une chaise et écartait mes jambes pour que tout le monde puisse les voir. Il s’est assis entre mes jambes et a embrassé ma jambe recouverte de bas en direction de mon clitoris qui battait maintenant. Mon mari a toujours été très habile avec sa langue, mais ce soir semblait encore mieux… La vue de tous ces jeunes corps toniques me regardant me faire lécher était trop pour moi, et je me suis mise à gémir et à pleurer de plaisir à chaque coup de langue de (A). Tom a été le premier à secouer ses nerfs et à commencer à caresser lentement sa bite, suivi de près par Andy et Ben…

Au moment où je me rapprochais de mon premier orgasme de la soirée, (A) s’est levé et s’est dirigé vers l’arrière de la caravane, en disant aux gars que c’était à eux de m’achever…

Je me suis rapidement approchée et je me suis placée entre les jambes d’Andy, qui était assis au milieu des deux autres garçons… Prenant les bites de Ben et de Toms dans les deux mains, j’ai souri en commençant à les pomper fort, et ils ont tous les deux gémi ensemble… En baissant la bouche sur la bite d’Andy, j’ai essayé de rassembler les trois garçons pour atteindre l’orgasme.

Puis, sans dire un mot, Ben a cassé ma prise sur sa bite et s’est déplacé derrière moi sur le sol. Avant que je ne puisse l’arrêter, il s’est enfoncé sans protection dans ma chatte dégoulinante…

– oh putain, Ben bébé a mis une capote – j’ai dit

C’est alors que mon mari a pris la parole et a dit,

– Non c’est bon bébé… laisse-les faire.

Ben n’a pas eu besoin d’une deuxième invitation, il a attrapé mes hanches et a commencé à me pénétrer sauvagement par derrière. En quelques secondes, Ben a explosé et m’a rempli la chatte de son sperme ! Andy m’a rapidement suivi, il a attrapé l’arrière de ma tête et m’a forcé à descendre sur sa bite et à remplir ma bouche avec sa bonté salée… J’étais au paradis !

Les deux garçons sont sortis de moi en haletant, ne laissant que Tom… J’ai allongé Tom sur le canapé, et je me suis mis à cheval sur son visage. Sans réfléchir, Tom a attrapé le haut de mes cuisses et m’a tiré vers le bas sur sa langue. Je lui ai fait lécher le sperme de Ben pendant que je faisais courir mes mains de haut en bas sur son joli ventre plat et que je léchais de temps en temps le bout de ses belles jambes épaisses de 15 cm.

Au bout d’un moment, j’ai changé de position – cette fois-ci, à cheval sur sa superbe jeune bite… Je pouvais dire que Tom était un basketteur, car il ne pouvait pas quitter mes jambes des yeux et a commencé à les caresser alors que je m’abaissais sur lui.

– Oh oui, putain… pleurait Tom alors que ses premiers centimètres écartaient mes lèvres de chatte et se glissaient à l’intérieur.

Une fois qu’il était à l’intérieur, j’ai commencé à rebondir lentement sur son axe et à frotter mon clitoris contre son pubis… J’ai commencé à me mordre la lèvre, sentant que sa bite épaisse allait bientôt m’amener à mon premier orgasme. Tom a levé la tête vers mes seins rebondissants et a commencé à les sucer en me baisant…

– Oh merde… oui c’est ça Tom, baise moi bébé… – Je gémissais

Habilement, Tom nous a retournés pour qu’il soit au sommet et aux commandes… J’ai levé mes jambes en l’air pour donner à sa superbe bite un meilleur accès à ma chatte affamée. Avec un bras enroulé autour de mes épaules pour me tenir en place, il a fait glisser sa main libre de haut en bas de ma jambe ; appréciant la sensation de la dentelle et du nylon…

Nous étions maintenant tous les deux frénétiques, nous rencontrant de plus en plus vite et de plus en plus fort jusqu’à ce que cela arrive… Avec un dernier coup désespéré, j’ai senti sa bite palpiter en moi et me remplir de son sperme… Mon corps a répondu et une vague de plaisir m’a submergé alors que je trempais sa bite dans mon propre jus…

Il suffit de dire que pendant les deux heures qui ont suivi, les gars m’ont mis dans différentes positions et m’ont couvert et rempli de beaucoup de sperme ; mais c’est une autre histoire.