Les jouets sexe, les machines, les godes, tout permet de prendre encore plus de plaisir avec le sexe, c’est encore plus pratique que de trouver des partenaires. Pourtant le top du top c’est de trouver des partenaires de sexe et de jouer avec les godes et tout le reste en même temps. Avec tout ce que propose ce site, vous aussi vous pouvez prendre encore plus de plaisir et baiser longtemps. Venez donc découvrir tout cela.

Visiter et apprécier le site Plus de plaisir avec les machines à sexe

À l’âge de 35 ans, elle était encore séduisante. Le travail, la carrière et la vie de famille ne l’ont pas rendue moins belle. Elle mesurait 2,5 mètres de haut, pesait environ 90 kilos et avait une énorme poitrine. Elle se maquillait rarement, s’habillait modestement et portait un beau bob. Quand elle était jeune, elle voulait se marier et avoir une famille habituelle, mais préférait la carrière. Et maintenant, elle était seule… Comme elle ne ressemblait pas à une bombe sexuelle, les hommes n’avaient aucune envie de commencer à avoir des relations avec elle…

Elle était très respectable et plutôt aisée, mais seule. Elle sentait que ce n’était pas ce dont elle avait rêvé… Il n’y avait personne à côté d’elle pour prendre soin d’elle, l’aimer, la réconforter et même la satisfaire… Elle n’avait pas fait l’amour depuis un an déjà et elle se sentait vraiment déprimée…

En naviguant sur Internet, elle est tombée sur un forum : “Un jeune homme de 26 ans, beau et bien foutu, avec une bite de 8 pouces, veut rencontrer une fille chez elle à Miami. Pas de rendez-vous à l’avance…”

Elle a lu ce message encore et encore en imaginant comment cela pourrait se produire. Elle a enfin pris sa décision. Elle n’a pas écrit la vérité sur son apparence car elle avait peur que l’homme ne veuille pas la rencontrer. Elle espérait qu’il était son destin, son futur mari. Si ce n’était pas le cas, elle pourrait simplement profiter de sa caresse…

Ils n’ont pas échangé de messages pendant longtemps. Ce qu’elle a écrit sur elle-même, c’est : “Une jeune fille de 33 ans, mince, grande, avec de belles courbes, veut inviter un homme chez elle. Aucune violence ou impolitesse n’est permise…”

Elle s’est bien préparée pour cette soirée : elle a acheté des stores noirs, s’est rasé le pubis avec soin, au cas où il n’aimerait pas les cheveux, et a même bu un verre de whisky pour se faire tirer le bouchon… Comme ils s’étaient mis d’accord, elle a dû ouvrir la porte et quitter la pièce. Il entrait dans la pièce en quelques minutes. Elle devait l’attendre avec juste une légère robe d’été sur le corps.

La sonnette… Elle sentait son corps frémir. Elle avait peur qu’il ne voie son corps et la quitte. Ou alors il pouvait venir avec ses amis et ils la baiseraient tous ensemble… L’idée la terrifiait. Mais il était tard, pas de retour possible…

“J’ai ouvert la porte et je suis allé dans une autre pièce comme nous l’avions convenu. Le temps passait si lentement… La porte s’est ouverte… Heureusement, il était seul… Il pouvait être un maniaque… Oh, il est trop tard pour changer quoi que ce soit !

– Salut ! Comment allez-vous ? As-tu tout arrangé comme je te l’ai demandé ?

– Bien sûr, chérie ! (Pourquoi je l’ai appelé “chéri” !!! Il peut penser qu’il est le seul pour moi…)

– Ok, je vais aux toilettes, ne regarde pas !

Il est parti. J’ai vu sa silhouette. Il doit être vraiment jeune et beau. Pourquoi ai-je menti sur moi ? Quand il me verra, il me quittera certainement… S’il veut, il partira quand même…

J’entendais l’eau couler… Je me demandais à quoi il ressemblait. Etait-il beau ? Avons-nous un avenir ?… Je suis un rêveur, il va partir maintenant parce que je l’ai trompé sur ma silhouette…

Il a arrêté l’eau. Il arrive… Merde, je ne vois rien dans l’obscurité…

– Tu ne m’as pas attendu trop longtemps ?

– Non, c’est bon…

– Bien. Dites-moi à quoi vous avez pensé ?

– Est-ce que ta bite fait vraiment 8 pouces de long ? (Pourquoi j’ai demandé ça ? !! Peu importe que sa bite fasse 8 ou 4 pouces, je veux qu’il reste ici avec moi ! !!)

– Je veux que tu fasses encore une chose, si ça ne te dérange pas, bien sûr.

– Quoi ?

– Dis-moi, tu es prêt pour tout ?

– Oui, sauf pour les perversions…

– Ok, prenez ce foulard et mettez-le sur vos yeux, et je me banderai les yeux aussi. Je veux que nous restions invisibles l’un pour l’autre aussi longtemps que possible.

– Ok.

Il m’a donné le foulard. Qu’est-ce qu’il va faire de moi ? L’idée m’excite. Il peut dire qu’il s’est bandé les yeux mais il doit garder les yeux ouverts… Ok, s’il veut me voir, qu’il le fasse… Bien qu’il ne m’ait pas encore menti…

– Êtes-vous prêt ?

– Ouais…

– Je vais m’approcher de vous et vous permettre de toucher mes yeux pour que vous soyez sûr que j’ai aussi un foulard sur les yeux. Pouvez-vous me promettre que vous ferez tout ce que je vous demande ?

– Je vous promets…

Il s’est approché de moi et sa tête s’est posée sur mon épaule. Ma main a glissé vers sa queue… Wow ! !!

– Qu’est-ce que tu vas faire de mon corps ?

– Tout ce que je veux. Si tu es d’accord, va aux toilettes et attends-moi là-bas.

Toutes mes pensées sont mélangées dans ma tête. Qu’est-ce que je vais faire ? Dois-je continuer ou arrêter ?

– Promettez-vous de ne pas m’estropier ?

– Votre corps restera le même sans changement significatif.

– Des changements significatifs ?

– J’ai dit que je ferai ce que je veux. Allez-vous aux toilettes ?

Ma tête me disait de le jeter dehors mais ma chatte voulait continuer. Je me suis levée lentement et je suis allée aux toilettes. En chemin, j’ai remarqué qu’il était très beau. Je me suis demandé ce qu’il voulait de moi. En entrant dans la salle de bains, j’ai commencé à laver mes parties inférieures. À ce moment, la porte s’est ouverte brusquement et je l’ai vu. Il est beau…

– Vous m’avez demandé d’éviter les perversions. Cela signifie que vous n’avez jamais essayé le sexe anal. On va le faire maintenant !

– Non, je ne veux pas ça. J’ai lu quelque part que c’est très douloureux et que les restes d’excréments peuvent provoquer une infection du vagin

– Pour éviter cela, vous devez vous faire un lavement.

J’ai remarqué un tuyau avec un embout qu’il avait manifestement apporté avec lui.

– Mettez-vous à quatre pattes, détendez les muscles de l’anus et restez immobile.

Il a mis un bout du tuyau sur le robinet et il voulait ensuite me mettre le bout dans le cul. Mais je l’ai rétréci par réflexe. Il n’a pas réfléchi longtemps, il a savonné mes fesses et a enfoncé le bout dans mon anus de façon brutale. J’ai poussé un cri.

– Si vous criez, je partirai avec vos photos.

Il a fait couler l’eau et j’ai senti que mes tripes étaient remplies d’eau. Ça m’a fait mal et je lui ai demandé d’arrêter. Il a obéi et m’a dit que je devais mettre mon doigt dans l’anus quand il enlèverait le bout. Il a répété cela plusieurs fois jusqu’à ce que l’eau qui coulait de moi ne soit plus propre. Après cela, nous sommes allés dans la chambre.

Il m’a ordonné de danser le strip-tease et de secouer mes seins autant que possible. J’ai obéi. Quand il s’est désintéressé, il est allé à la cuisine et a apporté deux pinces à linge qu’il a ensuite mises sur mes tétons. Ça m’a fait tellement mal !!!

Puis l’homme m’a ordonné de me mettre à quatre pattes, de ramper vers lui et de sucer son pénis pour le rendre plus rigide et plus humide. J’ai fait de mon mieux pour le mouiller avec ma salive. Quand il a pensé que c’était suffisant, il m’a ordonné de m’allonger sur le canapé, sur le côté, et m’a fait sortir les fesses. Il s’est approché de moi, a pétri mes seins pendant un certain temps, puis a arraché les pinces à linge de mes tétons. Oh, mon Dieu !!! J’ai encore crié. Il n’a pas fait attention à ça.

Il a tenté de pénétrer dans mon anus en étirant le trou, mais il a échoué, car mes fesses étaient vierges et très serrées. Il a regardé autour de lui et a vu une crème pour les mains sur ma coiffeuse. Il m’a mis à quatre pattes et, prenant un peu de crème, il a enfoncé son doigt dans le trou. Il a glissé facilement. C’était étrange, mais je n’ai pas ressenti de douleur. Puis il a ajouté de la crème et a mis le deuxième doigt dans mon anus. Il a massé un peu les muscles, puis il a placé sa tête de bite contre l’entrée et a appuyé légèrement. Ça m’a fait un peu mal. Il a sorti la bite et est rentré à nouveau, mais seulement la tête. Il a répété cela plusieurs fois. Je me suis peu à peu habitué à ces mouvements, il y avait même quelque chose d’agréable pour moi. Quand il a tiré la bite la fois suivante, il a poussé brusquement jusqu’aux couilles en moi et s’est arrêté. Au lieu de crier, j’ai poussé un gémissement et j’ai senti que j’étais excité ! J’aimais la sensation de sa bite dans mon passage étroit.

Il a commencé à m’empaler, en augmentant lentement le rythme. Et j’ai vite compris que je ne voulais pas qu’il s’arrête. Il m’a baisé avec férocité. J’étais à quatre pattes et je me sentais heureuse, comme une jeune fille ! J’ai joui et joui… presque sans arrêt… Il a éjaculé et nous nous sommes effondrés sur le canapé, épuisés. Enfin, il m’a embrassé sur les lèvres… J’ai compris que le sexe anal peut être merveilleux si votre partenaire est habile.

Pendant la nuit, nous avons fait l’amour plusieurs fois en alternant le sexe anal, oral et vaginal… Le lendemain, je ne suis pas allée au travail car je me sentais absolument épuisée… Il m’a quittée le matin… Je ne l’ai plus revu depuis…

J’ai commencé à prendre soin de moi, à me maquiller et j’ai vite trouvé un petit ami…