Je travaille dans une grande société financière de la ville, notre société utilise cinq étages dans un grand bâtiment, les abeilles ouvrières travaillant dans les deux derniers étages, les cadres moyens (ce que je suis) ont le troisième étage et les cadres supérieurs, les PDG, les directeurs financiers et les partenaires prennent les deux étages supérieurs qui sont à refaire.

Plus vous êtes haut dans l’entreprise, plus l’étage est élevé. Il est rare que quelqu’un des deux étages supérieurs ait quelque chose à voir avec nous. Quoi qu’il en soit, l’entreprise a été invitée à une grande fête d’entreprise donnée par les cadres supérieurs (c’est ce que nous appelons les deux étages supérieurs). Ce fut une surprise pour nous tous.

Elle avait lieu un samedi soir et j’ai pensé que je devais y aller. Je me suis habillée en costume avec une chemise à collerette mais sans cravate. Nous devons porter une cravate toute la semaine et je ne voulais pas en porter une le week-end. Quand je suis arrivé, un des assistants de l’équipe “uppers” enregistrait les gens. Je n’avais jamais parlé à cette fille auparavant, la femme à bite était grande et maigre et avait un accent inhabituel. Elle ressemblait au bloc de l’Est pour moi, mais qu’est-ce que j’en sais.

Quand je suis arrivé, la femme à bite a dit bonjour Anthony, tout le monde m’appelle Tony et je me suis dit qu’elle n’avait aucune idée de qui j’étais. J’ai attendu une trentaine de minutes et je pensais à partir, après avoir dit mes salutations politiquement correctes. Tout à coup, la fille du contrôle d’entrée, Anna, s’est approchée et m’a dit bonjour. J’étais un peu surpris qu’elle m’ait dit quelque chose.

la femme à bite m’a demandé si je passais un bon moment. J’ai répondu en lui demandant si la shemale voulait la “bonne” réponse ou la vérité. Elle a dit qu’elle ne voulait que la vérité, toujours. J’ai donc répondu honnêtement et lui ai dit que je m’ennuyais et que je pensais à partir. J’ai été surpris d’entendre qu’elle l’était aussi, mais qu’elle devait rester jusqu’à la fin. Elle m’a demandé si je pouvais rester un peu plus longtemps et je me suis dit que je n’avais rien à faire, alors pourquoi pas.

Au bout d’une heure, la shemale m’a dit qu’elle pouvait partir et m’a demandé si je voulais aller boire un verre quelque part. Naturellement, j’ai accepté, à la fois par curiosité et en pensant que j’aurais peut-être de la chance. Nous avons pris le train jusqu’à son quartier et nous avons pris un verre dans un trou dans le mur, un endroit qu’elle disait être près de son appartement.

Ce fut une nuit de surprises, car je ne m’attendais pas à ce qu’un des assistants “uppers” entre un jour dans un tel endroit. Nous avons tous les deux pris quelques verres et parlé de tout, MAIS du travail, une autre surprise. Je l’ai accompagnée chez elle et la shemale m’a invité à entrer mais m’a dit que je devais enlever mes chaussures. Heureusement que je portais une bonne paire de chaussettes. C’était un endroit génial, très petit mais très cool et éclectique.

Elle m’a offert un dernier verre avant que je parte, puis la shemale a réalisé qu’elle n’avait que du vin blanc, nous nous sommes assis sur le canapé. Nous avons commencé à parler de relations et nous avons découvert que nous étions tous les deux célibataires. Une fois le vin terminé, la conversation s’est tournée vers le sexe. Entre les boissons, son corps chaud, ma testostérone et moi toujours excité, j’avais envie de la baiser.

Je me suis levé, la shemale aussi, et je me suis tenu près de moi. Je me suis approché d’elle et nous avons commencé à nous embrasser et à enlever la couche extérieure de nos vêtements. Elle embrassait bien. Elle s’est penchée et a attrapé ma bite qui était en érection et a dit hmmmmm. Elle m’a conduit sur son lit et s’est allongée sur moi. Maintenant, nous essayions vraiment de nous déshabiller l’un l’autre. Elle m’a fait rouler, a enlevé mon pantalon et mes sous-vêtements et a pris ma bite dans sa bouche.

Elle m’a donné une très bonne tête et je me suis allongé en profitant de cette incroyable pipe. Nous nous sommes retournées et la shemale avait enlevé sa culotte et son soutien-gorge et était complètement nue et, à ma grande surprise, un pénis en érection me regardait. J’avais déjà été avec Shemales, mais cela faisait longtemps. J’ai vraiment été choqué d’apprendre qu’Anna était transsexuelle. J’ai pris sa bite dans mes mains et je l’ai caressée doucement plusieurs fois avant d’amener ma bouche à sa bite.

Elle avait une bite de bonne taille. J’aimais la tête de sa bite, puis j’ai commencé à avaler sa bite, en la caressant pendant que je la suçais, ma salive agissant comme un lubrifiant sur sa bite. Je l’ai sucée et je l’ai caressée. Je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer qu’elle avait un goût incroyable. Sa bite avait un goût de jasmin ou quelque chose comme ça. Elle doit mettre quelque chose sur sa bite qui dure longtemps. Je l’ai regardée et elle avait les yeux fermés, donc je sais qu’elle aimait ce que je faisais.

Nous nous sommes retrouvés dans la position 69, chacun de notre côté, en train de sucer la bite de l’autre. J’ai commencé à penser, alors que je suis en 69 avec une belle t-girl, que sucer la bite me manquait. J’ai demandé à Anna de s’asseoir sur le bord de son lit pendant que je lui suçais la bite. J’ai sucé sa bite avec ma langue, mec, j’ai aimé passer ma langue sur la tête de sa bite et lécher de haut en bas son manche.

La peau de sa bite était si douce et je me sentais si bien dans ma bouche. Je lui ai dit que je voulais la baiser, la transsexuelle m’a demandé quand était la dernière fois que j’avais été avec une t-girl et je pensais que ça faisait environ 3 ans, la transsexuelle a dit qu’elle n’avait pas été baisée depuis un moment. Je pense que j’ai été encore plus dur après ce commentaire. Elle a mis ce lubrifiant incroyable sur ma bite, ce qui l’a fait frissonner un peu. Elle s’est mise à genoux et a écarté les joues de son cul pour que je puisse entrer en elle. Son cul était si serré que j’ai mis beaucoup de temps à entrer jusqu’à son cul.

Elle était serrée et se sentait si bien. On a baisé un peu, puis je l’ai roulée sur le dos, j’ai ajouté du lubrifiant à ma bite, je l’ai sucée pendant une minute et je suis rentré dans son corps. On a baisé lentement au début, je caressais sa bite pendant que je la baisais et j’ai senti un peu de pré-cum sur sa bite. J’ai mis du lubrifiant sur sa bite et j’ai commencé à la caresser de plus en plus vite.

Elle m’a dit qu’elle se rapprochait, que je ne pouvais pas m’en empêcher et j’ai commencé à la baiser plus vite et plus fort pendant qu’elle se mettait à gémir en disant “oh putain, oh putain, je vais jouir” et qu’elle tirait une charge directement en l’air. Dès qu’elle a arrêté de jouir, j’étais sur le point de jouir et je n’ai jamais demandé, mais je lui ai mis de la crème sur le cul. Mes genoux ont un peu fléchi, mais je me suis accroché.

Après être arrivé, je me suis penché et j’ai pris son pénis en demi-érection dans ma bouche pour pouvoir goûter son sperme. J’ai utilisé ma langue pour lécher tout le sperme restant dans son corps et j’ai recommencé à la sucer jusqu’à ce qu’elle devienne dure. J’ai continué à la sucer, à lui donner une gorge profonde et à me faire bâillonner par sa bite, à goûter ce lubrifiant et son sperme me rendait fou. Je l’ai sucée et caressée et la transsexuelle est revenue dans la bouche, j’ai avalé tout son chargement et j’ai adoré.

Maintenant, je ne rate plus jamais une fête de bureau.